Anneau vaginal

Méthodes hormonales
Anneau Vaginal

Illustration par Rémi Leroux

AUTRES APPELLATIONS

  • Anneau contraceptif ; anneau contraceptif combiné ; anneau intravaginal (AIV) ; Nuvaring

DESCRIPTION

  • L’anneau vaginal est un anneau en plastique ou en silicone souple, transparent et flexible d’environ 5 cm de diamètre. Il ne contient pas de latex et n’est pas biodégradable. Une seule taille est disponible
  • L’anneau vaginal est un contraceptif hormonal combiné puisqu’il contient un œstrogène (éthinylestradiol) et un progestatif (étonogestrel) qu’il libère lentement via les parois du vagin pendant une période de trois semaines.
  • Ce contraceptif est disponible au Québec depuis janvier 2005

L’anneau vaginal ne protège pas contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) ni contre le VIH

FONCTIONNEMENT

  • Empêche l’ovulation
  • Amincit l’endomètre (la paroi de l’utérus), ce qui a pour effet de nuire à l’implantation d'un ovule fécondé
  • Épaissit la glaire cervicale, ce qui nuit au passage des spermatozoïdes vers l’utérus
  • Ce contraceptif remplace le cycle menstruel naturel par un cycle menstruel artificiel. Il n'y a pas de véritables menstruations, mais plutôt des saignements de privation causés par l’absence d’hormones pendant la semaine sans anneau

UTILISATION

  • Consulter d’abord un ou une médecin ou infirmière pour obtenir une ordonnance (depuis 2005, les infirmiers et infirmières qui travaillent en planning des naissances ou auprès des jeunes peuvent prescrire ce contraceptif pour une période de six mois)
  • L’anneau s’insère dans le vagin une fois par mois pendant 21 jours (tous les 28 jours) et reste dans le vagin pendant 21 jours. Lorsqu'il est utilisé pour la première fois, il faut l’insérer le premier jour des règles. L’effet contraceptif est alors immédiat. S’il est inséré plus tard dans le cycle, utiliser une méthode contraceptive supplémentaire (condom) pendant sept jours
  • Pour insérer l’anneau, le plier entre les doigts et le pousser doucement à l’intérieur du vagin. L’anneau est efficace peu importe sa position dans le vagin. On sent généralement moins sa présence lorsqu’il est près du col de l’utérus
  • L’anneau est laissé en place pendant trois semaines sans interruption, suivi d’une quatrième semaine sans anneau. C’est pendant cette quatrième semaine que surviennent habituellement les menstruations.
  • Pour le retirer, saisir un rebord de l’anneau et le tirer doucement vers l’extérieur. Il est toujours recommandé de se laver et se sécher les mains au préalable. Avant d’être jeté, l’anneau utilisé doit être remis dans son sachet d’origine afin de diminuer son impact sur l’environnement.
  • Un nouvel anneau doit être inséré après la semaine d’arrêt (soit 28 jours après l'insertion du précédent). Il ne faut pas laisser passer plus de sept jours avant d’insérer un nouvel anneau.
  • Si l’anneau est expulsé, le rincer à l’eau tiède (pas d’eau chaude) et le réinsérer
  • Si l’anneau dérange un ou une des partenaires lors du rapport sexuel, il peut être retiré pour une période maximale de trois heures sans perdre son efficacité
  • Vérifier la date de péremption inscrite par le ou la pharmacienne sur l'enveloppe de l'anneau. Celui-ci se conserve pour une période de 4 mois à température ambiante (sans exposition aux rayons du soleil) et plus s'il est mis au réfrigérateur

Si l’anneau est expulsé ou retiré pendant plus de trois heures, consulter S.O.S. (Reprenez le rythme!)Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre., un outil en ligne de la SOGC pour connaitre la marche à suivre afin de ne pas risquer une grossesse non planifiée

CONTRE-INDICATIONS

  • Personne qui allaite
  • Personne qui a accouché depuis moins de quatre semaines
  • Personne qui est enceinte  ou qui pense l'être
  • Malformation vaginale, descente d'utérus ou de vessie qui empêcherait l'anneau de rester en place
  • Vagin sensible (irritations, infections)
  • Fumeuse de plus de 35 ans
  • Antécédent de caillots sanguins (troubles thromboemboliques)
  • Antécédent d' accident vasculaire cérébral
  • Antécédent de problèmes cardiaques
  • Hypertension artérielle
  • Migraines avec aura
  • Migraines et plus de 35 ans
  • Maladie du foie (hépatite évolutive, cirrhose ou tumeur)
  • Diabète accompagné de problèmes rénaux, neurologiques ou d’affections de la rétine
  • Cancer du sein, de l’endomètre ou du col de l’utérus actif ou en rémission
  • Maladie de la vésicule biliaire
  • Saignements vaginaux inexpliqués
  • Planification de chirurgie majeure avec immobilisation prolongée
  • Certains médicaments présentent des contre indications avec ce contraceptif. Il est donc important de vérifier avec le ou la pharmacienne les interactions médicamenteuses possibles

EFFICACITÉ

  • Le taux d'efficacité théorique* (utilisation parfaite) de l'anneau vaginal est de 99,7 %. Il n'existe pas de données sur son utilisation régulière*, mais il est estimé que son efficacité devrait être supérieure à la pilule combinée puisque les risques d'oublis sont moins élevés
  • Les interactions médicamenteuses avec l’anneau vaginal n’ont pas été étudiées. Puisqu'il contient les mêmes hormones que les contraceptifs hormonaux combinés, on présume que les interactions sont les mêmes qu'avec ceux-ci. Il est important de toujours vérifier avec le ou la pharmacienne les interactions médicamenteuses possibles entre ce contraceptif et tout autre médicament ou produit naturel

*Le taux d'efficacité théorique correspond à l'utilisation parfaite d'une méthode de contraception (utilisation systématique, prise régulière...). Le taux d'efficacité réel correspond à une utilisation de la méthode de contraception dans des conditions de vie plus fidèles à la réalité (oubli occasionnel, défaut de régularité, interaction médicamenteuse, expulsion par vomissements....)

EFFETS INDÉSIRABLES

  • Vaginites (infections ou irritations vaginales)
  • Maux de tête
  • Infections des voies respiratoires supérieures
  • Sécrétions vaginales
  • Sinusite
  • Gain de poids
  • Nausées
  • Vomissements
  • Symptômes gastro-intestinaux (crampes abdominales ou ballonnements)
  • Sensibilité ou douleur aux seins
  • Saignements irréguliers ou saignotements (spotting)
  • Diminution de libido
  • Irritation ou inconfort lié à la sensation de l’anneau.

RISQUES POUR LA SANTÉ

  • Formation de caillots sanguins (troubles thromboemboliques)
  • Infarctus (crise cardiaque)
  • Accident vasculaire cérébral (hémorragie cérébrale)
  • Hypertension artérielle
  • Affections de la vésicule biliaire
  • Maladie du foie
  • Lésions neuro-oculaires
  • Comme c'est le cas avec les tampons hygiéniques, les méthodes barrières qui restent dans le vagin peuvent dans de rares cas provoquer un syndrome du choc toxique. En cas de forte fièvre, frissons, vomissements, diarrhée, éruption cutanée et douleurs musculaires, retirer la cape cervicale et consulter immédiatement.

Les utilisatrices de l’anneau doivent consulter dans les plus brefs délais dans les circonstances suivantes

  • Gonflement douloureux d’un mollet
  • Douleur vive dans la poitrine et essoufflement
  • Maux de tête inhabituellement intenses
  • Perte de la vision d’un œil ou d’une partie du champ visuel
  • Troubles de la parole
  • Vertiges brusques et importants
  • Engourdissement d’un bras ou d’une main
  • Expectoration (crachat) sanglante

AVANTAGES

  • Ne nécessite pas une attention quotidienne
  • Discret et non visible
  • N’entrave pas la spontanéité durant les rapports sexuels
  • Régularise les saignements menstruels
  • Méthode dont l’utilisation peut être arrêtée en tout temps sans consultation médicale
  • Facilité d'insertion, de retrait et de vérification
  • Dose d’hormone inférieure à la pilule orale combinée
  • Rapidement efficace
  • Retour rapide de la fertilité après l'arrêt
  • Sans danger pour celles qui ont une allergie au latex
  • Peut être inséré à tout moment du cycle incluant directement après un avortement ou une fausse couche

INCONVÉNIENTS

  • Contraceptif relativement nouveau et peu étudié
  • Requiert une prescription médicale
  • Ne peut pas être conservé pendant plus de quatre mois hors du réfrigérateur
  • Certaines personnes sentent la présence de l’anneau lors de la pénétration
  • Interfère avec le système hormonal
  • Diminue la possibilité de bien connaître le fonctionnement du corps et du cycle menstruel
  • Son élimination pose un problème environnemental puisque l’anneau contient toujours des hormones lorsqu’il est jeté
  • Les hormones, une fois évacuées par le corps, contaminent l’environnement

COÛT

  • Environ 22 $ par mois
  • Les prix sont susceptibles de varier d’une clinique/pharmacie à l’autre
  • L'anneau vaginal est couvert par les régimes d’assurances public et privés
  • Pour les étudiant.e.es à temps plein de 25 ans et moins et pour les personnes de 18 ans et moins, ainsi que celles qui reçoivent de l'aide sociale, aucun déductible ne devrait être chargé. Sinon le coût de la franchise mensuelle pour les médicaments est de 16,25$

OÙ SE LE PROCURER ?

  • Disponible dans la plupart des pharmacies avec présentation d’une prescription médicale

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

  • Il est possible d'utiliser des tampons ou une coupe menstruelle (Diva cup, Keeper) avec l'anneau vaginal
  • L’anneau vaginal est une nouvelle méthode contraceptive. Les données en ce qui concerne ses effets secondaires possibles sont rares et les études sur ses effets à long terme sont inexistantes. Dans ces circonstances, il est présumé que les effets de l’anneau vaginal à long terme sont les mêmes que ceux des contraceptifs oraux combinés (comme ils contiennent les mêmes types d’hormones)
  • On ne dispose pas de données permettant de déterminer si la voie d’administration vaginale de contraceptifs hormonaux combinés serait plus ou moins risquée pour la santé par rapport à la voie orale
  • Même après 21 jours d’utilisation (période après laquelle il doit être retiré), l’anneau contient toujours une quantité importante d’hormones qui peuvent se retrouver dans l’environnement. Pour éviter ceci, ne pas mettre l’anneau dans les toilettes mais plutôt dans le sachet d'origine bien refermé avant de le jeter aux vidanges

Le contenu de ce site est publié à des fins d'information seulement. La FQPN ne fait pas de consultation médicale et les informations fournies sur ce site ne doivent pas servir à poser un diagnostic ni à remplacer l’avis d'un ou une professionnelle de la santé

Date de dernière modification : 14 septembre 2016

Imprimer Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn