Projets et mobilisations

En cours...

2017-2018

Publication de deux outils sur l'accès des soins de santé en avortement pour les personnes trans et non-binaires ainsi que pour les personnes migrantes à statut précaire.

Dans le cadre du 30e anniversaire de l'arrêt Morgentaler qui aura lieu le 28 janvier, la Fédération du Québec pour le planning des naissances revisite l'histoire du droit à l'avortement via un texte intitulé: La décriminalisation de l'avortement, 30 ans déjà. Ce texte a été signé par 29 groupes et regroupements nationaux.

Brochure explicative sur la technique d'avortement par instrument, avec les points de service de la région de Montréal- Données à jour printemps 2018

Réalisation du Bottin des ressources en avortement au Québec

Brochure explicative sur la technique d'avortement par médicament, avec les points de service au Québec - Données à jour printemps 2018

 

 

2015

Publication d'un rapport de recherche en partenariat avec l'UQAM sur les ressources conseil grossesse anti-choix et production d'outils pour apprendre à les démasquer

2014

Sous-titrage en français du film Vessel sur l'avortement par médicament

Réalisation du Bottin des ressources en avortement au Québec

Organisation d'une web-conférence internationale sur l'avortement par médicament

Mise en place d'un réseau de solidarité avec les femmes des Maritimes

Campagne pour la couverture des services d'avortement pour les étudiantes étrangères.

Mise à jour des informations au public (site web) sur l'avortement

Publication du jeu de cartes Sexe & Santé, en savoir plus sur l'avortement en français et en anglais

2013

Motion M-408

Campagne d'éducation de Madame Rona Ambrose

Le 26 septembre 2013, lors du vote de la motion M-312,  Rona Ambrose, ministre fédérale de la Condition féminine,  prend position pour la mise en place d’un comité dont le mandat aurait été de revoir le statut juridique du fœtus à la lumière des avancées scientifiques. Ce comité aurait, sans aucun doute, ouvert à nouveau le débat sur l’avortement. La FQPN a pensé que cette prise de position nécessitait un rafraîchissement des connaissances de madame Ambrose sur la question du libre-choix et sur l’importance de l’accès universel et gratuit à l’avortement pour toutes les femmes- ce que défend d’ailleurs 75% de la population canadienne.

Motion M-312

Le 6 février 2012, le député conservateur Stéphane Woodworth dépose la motion M-312 qui demande la mise sur pied d’un comité parlementaire qui sera nécessairement majoritairement conservateur pour examiner la question du statut du fœtus dans le Code criminel du Canada à la lumière des « avancés scientifiques ». Nous estimons que le député conservateur cherche à faire reconnaître le fœtus comme un être humain et donc une personne au sens juridique.

2012

Mise à jour du Bottin des ressources en avortement au Québec, un outil destinés aux intervenants et intervenantes en santé sexuelle et reproductive qui catalogue les services et leur accessibilité.

2010

L’ACLC et la FQPN réalisent Le point sur les services d’avortement au Québec, une recherche qui présente à la fois une revue de l’implantation des services d’avortement et les principales embûches auxquelles les femmes sont confrontées, encore aujourd’hui, en matière d’accès à l’avortement. Les résultats présentés dans cette recherche sont basés sur une enquête effectuée auprès de tous les établissements des réseaux publics, communautaires et privés de la santé et sur des entrevues avec l’ensemble des intervenantes en avortement.

2009

Loi 33

La Loi 33 oblige tout traitement médical spécialisé (dont l'avortement) qui n'est pas réalisé dans un établissement public, à se faire dans le cadre d'un centre médical spécialisé. L’application de cette loi obligera les trois centres de santé des femmes à se transformer en centre médical spécialisé (CMS) d’ici septembre prochain. Or, cette obligation menace la nature même des trois centres de santé des femmes ainsi que l’offre de services d’avortement. C’est pourquoi la FQPN demande d’exclure les trois centres de santé des femmes de la Loi 33.

2008

C-484

Ce projet de loi propose d'amender le Code criminel de façon à permettre des accusations d’homicide séparées en cas de mort d’un fœtus quand une femme enceinte est attaquée. Si ce projet est adopté, il constituerait une étape importante vers la re-criminalisation de l’avortement et, de plus, pourrait criminaliser certaines femmes enceintes pour des comportements perçus comme étant dangereux pour leur fœtus.

2007

La FQPN reconnaît l’apport des cliniques privées d’avortement qui existent actuellement au Québec, le rôle historique de certaines d’entre elles, aux côtés des centres de santé des femmes, dans la défense du droit à l’avortement et dans l’offre de services de qualité aux femmes.

2006

Production de fiches d'information sur l’avortement et le libre choix

2003

Colloque de célébration des 30 ans de la FQPN: les femmes sont-elles autonomes ou ont-elles l'illusion d'avoir le choix en ce qui a trait à leur vie reproductive?

Tournée régionale sur l'accès aux services de planning des naissances

Suite à la publication de la recherche-action Le planning des naissances au Québec: portrait des services et paroles de femmes, la FQPN a réalisé une tournée de formation dans cinq régions du Québec de novembre à janvier 2003. Cette tournée avait pour but de sensibiliser les groupes de femmes et les intervenantes et intervenants en santé aux constats découlant de la recherche-action, d'examiner les enjeux et les besoins spécifiques à la région et d'identifier des pistes d'action possibles afin d'améliorer l'accès à des services de planning des naissances qui répondent aux besoins des femmes.

Création de la coalition pour la santé sexuelle et reproductive, active jusqu'en 2006.

La Coalition pour la santé sexuelle et reproductive a pour but de soulever les grands enjeux collectifs et dénoncer la commercialisation et la médicalisation de la sexualité et de la vie reproductive. La Coalition se veut un lieu d’action, de concertation, de vigilance, de solidarité, de réflexion et de diffusion de l’information pour toutes les personnes qui se préoccupent de la santé sexuelle et reproductive.

2002

Réflexion sur l'avortement par médicament

2001

Recherche action sur les services de planning des naissances au Québec et la satisfaction des femmes qui les utilisent

2000

30 ans de lutte en faveur de l'avortement

1994

Organisation d'une soirée conférence Quatre femmes, quatre cultures - Le planning des naissances au Québec: bilan pour l'action!

Quelle importance les femmes accordent-elles à leur plaisir, à leur santé reproductive? Ces visions diffèrent-elles selon la culture d'origine? Qu'est-ce qui serait souhaitable au Québec, à court et à moyen terme, pour un réel choix face à la maternité? Si les femmes avaient à définir une priorité d'avenir, quelle serait-elle?

1990

Le 3 novembre dernier, le gouvernement conservateur déposait à la Chambre des communes un projet de loi visant à interdire la pratique de l'avortement sous peine de sanctions criminelles. Ce projet de loi a été présenté comme la seule réponse possible du gouvernement fédéral pour protéger la santé des femmes. Pourtant, il n'est que le reflet de l'ancien article 251 du Code criminel, abrogé par la Cour Suprême; les médecins auraient le pouvoir de reproduire les mêmes inégalités arbitraires et inconstitutionnelles des "défunts" comités d'avortement thérapeutique.

Date de dernière modification : 17 mai 2018

Imprimer Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn