Don de gamètes

 

DESCRIPTION

Le don de gamètes consiste à donner du sperme, des ovules ou des embryons dans le cadre de la procréation assistée (PA).

CLIENTÈLE

Don d’ovule

Femmes ou personnes trans* qui n’ont pas d’ovaire ou souffre d'insuffisance ovarienne, ménopause précoce, âge trop avancé. Aussi utilisé dans les cas de gestation pour autrui (avec une mère porteuse) afin d’éviter l’établissement de liens génétiques entre la gestatrice et l’enfant qu’elle porte.

Don de sperme

Hommes vivant avec un diagnostique d'infertilité (par exemple absence de spermatozoïdes dans le sperme); échecs de fécondation in vitro (FIV); risque de transmission de maladie héréditaire grave à l’enfant; femmes seules;  personnes trans*; couples lesbiens.

Don d'embryons

Cas d'incapacité à produire des ovules; incapacité à produire des spermatozoïdes; risque de transmission d'une maladie héréditaire grave impossible à dépister lors d'un diagnostic pré-implantatoire; échecs répétés de procréation assistée.

FONCTIONNEMENT

Don d’ovules

Les donneuses d’ovules sont recrutées par les demandeurs/euses. Elles doivent être âgées de 18 à 35 ans, en bonne santé, subir une rencontre d'évaluation psychologique et être principalement animées d’une motivation altruiste. Bien que la rémunération, sous quelque forme que ce soit, soit illégale au Canada, il y a souvent un dédommagement pour les frais encourus. Une donneuse doit prendre des anovulants (pilule)  pour coordonner son cycle avec celui de la receveuse, subir une stimulation ovarienne, un contrôle de ses taux hormonaux et de son ovulation et un prélèvement d'ovules par sonde vaginale. Ce processus s'étale sur plusieurs mois.

Don de sperme

Les donneurs sont des personnes en bonne santé âgés de 18 à 40 ans qui passent à travers un processus en plusieurs étapes (entretiens, spermogramme, tests pour les infections transmissibles sexuellement- ITS). Lorsqu'un donneur est accepté, il peut faire le choix d'être anonyme ou à identité ouverte. Dans ce cas, il accepte que son identité soit révélée si l'enfant conçu avec son sperme en fait la demande à 18 ans. Certaines cliniques acceptent de faire des inséminations à partir du sperme d'un donneur connu (ami).

Don d’embryons

Le don d’embryons se fait à partir des embryons surnuméraires issus d’une fécondation in vitro. Ceux qui n'ont pas été utilisés sont congelés et peuvent être donnés par la personne ou le couple à qui ils appartiennent.

EFFICACITÉ

Don d’ovules

Les taux de naissances associés au don d’ovules sont considérablement plus élevés que ceux qui sont associés à la stimulation ovarienne ou à la fécondation in vitro seulement. Au Canada en 2011, les taux de naissances vivantes des FIV avec don d’ovules étaient de 41,4 % comparativement à 29,0 % pour les FIV effectué avec les ovules de la personne qui souhaite concevoir un enfant.

Don de sperme

La clinique Procréa (Montréal), qui possède une banque de sperme, estime le taux de grossesse suite à une insémination par le sperme d'un donneur à 15 % par cycle.

Don d’embryons

Au Canada, le don d’embryons est une pratique très rare. En 2011, 53 cycles seulement ont été réalisés avec un don d’embryons (sur près de 24 000 cycles) avec un taux de succès de 26 %.

RISQUES

Don d’ovules

Il y a un risque de 1,6 % de développer un syndrome d’hyperstimulation ovarienne (SHO) pour les donneuses d’ovules. En cas de réponse excessive à la stimulation ovarienne, l'interruption du traitement est à envisager. Le SHO peut être plus ou moins grave : nausées, vomissements, distension et douleurs abdominales, hypertrophie des ovaires, difficulté à respirer, dysfonctions ou arrêt des fonctions rénales. Les formes graves sont rares mais peuvent dans certains cas entraîner la mort.

Le prélèvement peut être associé à une infection pelvienne (risque =1/500), à des saignements importants (risque =1/1000), des malaises et des crampes.

Don de sperme

Transmission d’agents infectieux (ITS, etc.). Ce risque se limite aux cas d’insémination maison avec donneur connu puisque les donneurs sont autrement systématiquement testés.

Pour des informations et ressources complémentaires, consultez  ce document et notre centre de documentation

Date de dernière modification : 19 novembre 2014

Imprimer Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn