Qu’est-ce qu’une méthode contraceptive?

La fécondation, c'est lorsqu'un spermatozoïde féconde un ovule. Si celui-ci s'implante dans l'utérus, il y a une grossesse: un embryon se développe alors dans l'utérus pour les neufs prochains mois.

Pour que la fécondation ait lieu, il faut que du sperme soit en contact avec le vagin pendant la période de fertilité.

On estime que deux personnes fertiles qui ont des relations sexuelles avec pénétration vaginales et qui n'utilisent pas de contraception pendant un an ont 85% de probabilité de grossesse.

La contraception vise à éviter que cette grossesse ne se produise. Il existe pour cela différentes méthodes.

Certaines méthodes empêchent que le sperme ne pénètre dans le vagin (condom interne et externe, aussi appelé "féminin" ou "masculin"), d'autres empêchent que le corps produise des ovules, ou que l'ovule fécondé s'implante dans l'utérus.

D'autres encore se basent sur l'observation des mécanismes et des réactions du corps afin de déterminer les périodes de fertilité et de non fertilité.

C’est à chacune et chacun de déterminer quelle méthode lui convient le mieux, en accord avec sa réalité et ses valeurs.

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans le choix d’une méthode contraceptive:

  • notre vie sexuelle  (nombre de partenaires, fréquence des relations sexuelles);
  • notre facilité à communiquer avec notre ou nos partenaires;
  • l’aisance face à notre corps;
  • l’âge, l’état de santé, la situation de handicap;
  • les avantages et inconvénients liés à chacune des méthodes;
  • l’accessibilité, le coût et la disponibilité des méthodes, etc.

Comme le contraceptif idéal, c’est-à-dire sûr, efficace, réversible et sans effets nocifs sur la santé, n’existe toujours pas, le choix d’une méthode implique souvent de faire certains compromis. C’est pourquoi il faut prendre le temps de bien nous informer et de bien connaître les options qui s’offrent à nous. Pour nous aider dans notre choix, posons-nous quelques questions:

  • cette méthode comporte-t-elle des risques pour ma santé?
  • quelle est l’efficacité de cette méthode?
  • est-ce que je peux assumer les coûts de cette méthode?
  • est-ce que cette méthode implique la collaboration de mon/ma/mes partenaires? Est-ce que je serai en mesure de l’obtenir?
  • quels sont les effets secondaires reliés à cette méthode?
  • est-ce que je suis confortable avec l’idée de toucher mon corps?
  • est-ce que je suis prêt.e à faire intervenir une méthode au milieu de mes relations sexuelles?
  • est-ce que je discute de sexualité et de contraception avec mon/ma/mes partenaires?
  • est-ce que mon/ma/mes partenaires et moi pouvons nous abstenir d’avoir des rapports sexuels pendant certaines périodes de temps?
  • est-ce que mon rythme de vie me permet l’utilisation régulière de cette méthode?
  • quel est mon niveau de tolérance face aux effets secondaires et aux risques sur la santé que comportent certaines méthodes?
  • cette méthode me protège-t-elle contre les infections transmissibles sexuellement?
  • cette méthode requiert-elle une préparation au moment des rapports?
  • est-ce que j’aimerais pouvoir reconnaître les différentes étapes de mon cycle menstruel?
  • l’utilisation de cette méthode peut-elle affecter ma fertilité plus tard?
  • est-ce que je peux prendre cette méthode pendant que j’allaite ?

«Pour juger de l’efficacité d’une méthode contraceptive, on parle d’efficacité théorique et d’efficacité pratique. Sur notre site, ces efficacités s’expriment en pourcentage de personnes qui n’ont pas été enceintes au cours de la première année où elles ont utilisé le contraceptif.

L’efficacité théorique correspond à l’efficacité observée lorsque le contraceptif est utilisé parfaitement et qu’il n’y a pas d’interactions avec d’autres médicaments ni problème d’utilisation. Exemple : la pilule a une efficacité théorique de 99 % ; cela veut dire que si on étudie 100 personnes qui commencent à prendre la pilule et qui n’ont connu aucun problème d’utilisation (pas d’oublis, pas de vomissements, pas de problèmes médicaux…), au bout d’un an, il y en aura 99 qui ne seront pas enceintes et 1 qui sera enceinte.

L’efficacité pratique se mesure « dans la vie de tous les jours », avec les erreurs d’utilisation, les oublis, etc. Cette efficacité pratique est donnée pour 100 personnes. Mais plus les erreurs d’utilisation sont fréquentes, plus le risque d’échec de la méthode est élevé. Exemple : la pilule a une efficacité pratique de 96 % ; cela veut dire que si on étudie 100 personnes qui commencent à prendre la pilule dans la vraie vie, certaines vont connaître des problèmes d’utilisation (oublis, vomissements, problèmes médicaux…), au bout d’un an, il y en aura 96 qui ne seront pas enceintes et 4 qui seront enceintes.

Au final, si on reprend l’exemple de la pilule : la pilule est une méthode contraceptive théoriquement très efficace. Mais si quelqu’un qui l’utilise l’oublie plusieurs fois par mois, elle le sera beaucoup moins et le risque de grossesse non désirée deviendra alors très important.

Pour toutes ces raisons, une contraception efficace est avant tout celle qui vous convient le plus au moment où vous l’utilisez et qui est adaptée à votre vie, à vos envies, vos besoins et votre situation médicale. » (source: choisirsacontraception.frCe lien ouvre une nouvelle fenêtre.)

Bien choisir notre  méthode de contraception, c'est choisir celle qui est le mieux adaptée à notre réalité et à nos valeurs. Tout le monde n'est pas en mesure de prendre une pilule chaque jour à heure fixe. Celles et ceux d'entre nous qui ont plusieurs partenaires préférerons utiliser une méthode qui protège contre les ITSS (Infections transmissibles sexuellement et par le sang) comme le condom interne ou externe. Les personnes qui souhaitent être en contact avec leur corps et ses variations préférerons utiliser une méthode naturelle. D'autres encore souhaiteront utiliser une méthode impossible à déceler par leur famille ou leur(s) partenaire(s), comme l'injection par exemple.

Choisir la méthode de contraception qui correspond le mieux à nos besoins permet d'assurer une meilleure adhésion, et donc une meilleure efficacité! Et le sexe sans stress, c'est tout de suite plus agréable...

Date de dernière modification : 23 octobre 2017

Imprimer Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn