Semaine mondiale pour l’accouchement respecté 2016

Activités au Québec

Photo accompagnement semaine pour une naissance respectée, Cliquer pour voir en grand et pour avoir accès à une description

Le RNR en appelle à une action concertée de tous les partenaires et organismes oeuvrant en périnatalité, parce que c’est ensemble que nous sommes plus fortes! Que cette action soit collective, partagée, ouverte!

'' Unissons nos voix pour clamer haut et fort, ensemble, que  toute femme a le droit de vivre sa maternité dans la dignité.  Rallions-nous à nouveau pour mieux comprendre et dénoncer les injustices vécues par bien trop de femmes venant des quatre coins de la Terre et de tous horizons. Faisons connaître les droits universels des femmes lors de la période périnatale.

Nous vous invitons donc à participer aux actions durant la Semaine mondiale pour l’accouchement respecté (SMAR) en mai 2016.  Nous espérons que vous organiserez des activités autour du thème de la SMAR Ma décision, mon corps, mon bébé dans votre communauté. À Montréal, nous organisons une conférence sur la violence obstétricale le vendredi 20 mai et un panel de discussion sur l’expérience d’accouchement des femmes afro-québécoises percuté par des prestations artistiques le samedi 21 mai.  Des blogues seront publiés durant toute la SMAR et nous mènerons une campagne dans les réseaux sociaux. Tout sera diffusé sur ce site et sur l’événement Facebook La SMAR au Québec.

Nous ne pouvons, ni ne voulons, faire ça seules. Participez à votre façon dans votre communauté. Nous voulons faire entendre nos voix et pour cela, nous devons toutes parler! Combien de femmes se taisent encore et toujours et n’osent pas croire que ce qu’elles ont vécu lors de leur grossesse ou accouchement n’est pas acceptable. Offrons-leur, offrons-nous un mouvement pour anéantir le silence qui pèse toujours autour des oppressions vécues. Ces injustices peuvent être par exemple des micro-violences qui passent presque inaperçues, des gestes faits sans consentement, des attitudes dénigrantes ou des préjugés.

Nous invitons les membres du RNR, les groupes et les femmes ayant participé aux ateliers maternité et dignité ainsi que tous les réseaux, alliances et personnes intéressés et préoccupés par le sujet à communiquer avec nous et à participer à ces actions concertées.

L’équipe du RNR se propose également pour vous soutenir dans l’élaboration de vos actions. Découvrez le zine Maternité et dignité et les outils ou contactez nous.  Nous pouvons également partager vos actions sur le site Maternité et dignité : photos, vidéos, témoignages etc.  Utilisons les # proposés ci-dessous lorsque nous diffusons  nos actions et témoignages sur  nos réseaux sociaux.''

#maternitedignite #accouchementrespecte #smar2016 #violenceobstetricale #rnr

Communiquez avec nous via courriel ou par téléphone :

maternitedignite@naissance-renaissance.qc.ca

(514) 392-0308 poste 2102.

Date de dernière modification : 18 janvier 2017

Imprimer S'abonner au flux RSS Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn

Un commentaire pour Semaine mondiale pour l’accouchement respecté 2016

  1. Le , Josephine Barry a écrit :

    Je suis bien contente de lire cet article sur un sujet dont on parle très peu. J’ai eu un accouchement très long et très douloureux…… 1eres contractions dans la nuit de samedi à dimanche et finalement : accouchement par césarienne d’urgence le lundi après-midi. J’avais choisi d’accoucher dans une maison de naissance pour avoir un suivi personnalisé et un accouchement plus ‘’humain’’… bref… les choses se sont compliquées et j’ai été transférée de la maison de naissance à l’hôpital alors que j’étais en plein travail. La maison de naissance a fait un excellent travail mais le protocole des sage-femmes fait qu’en cas de complication, on doit être transférée à l’hôpital. J’étais à l’époque en attente de ma résidence permanente donc sans RAMQ (mais je payais les frais). À mon arrivée à l’hôpital, j’hurlais de douleur….. Étant au courant que je n’avais pas d’assurance maladie, l’anesthésiste était appuyé sur une table dans la chambre et moi, j’étais couchée sur le lit, hurlant tout ce qu’il était possible d’hurler de douleur et lui qui me dit que je dois payer pour qu’il me fasse la péridurale………….ma mère était avec moi (je suis monoparentale) et elle a dû sortir son chéquier et lui faire un chèque sur le champs avant qu’il ne soulage ma douleur. Je me suis sentie tellement salie et humiliée, vous n’avez pas idée….. non, je ne suis pas une personne qui profite du système pour que mon enfant ait la citoyenneté, j’étais juste en attente de ma résidence permanente et temporairement sans assurance lorsque je suis tombée enceinte…. Aujourd’hui encore, je pense à l’humiliation que j’ai subie ce jour-là…. Est-ce qu’il m’aurait laissée souffrir encore longtemps si nous n’avions pas pu payer immédiatement? Était-il nécessaire de me parler de haut, me sachant dans une situation de détresse……. Je regrette de ne pas avoir l’avoir poursuivi, j’en reste traumatisée et humiliée…..ça c’est de la violence pure et dure….

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*

*