Retour de l’éducation à la sexualité à l’école

Oui, mais...

Nouvelles de la FQPN
Illustration educ-sex, Cliquer pour voir en grand et pour avoir accès à une description

Photo: Mélanie Dion pour le magazine À Bâbord!

Au cours de la dernière décennie, le milieu communautaire oeuvrant en santé sexuelle et en défense de droits a activement réclamé le retour d’un programme d’éducation à la sexualité à l’école. Ce milieu a assuré, et continue de le faire, une offre de services pour pallier les manques en terme d’information, d’accompagnement et de soutien en éducation à la sexualité auprès des jeunes d’âge scolaire via la recherche, la production d’outils, l’offre d’ateliers et de formations, l’écoute ou encore la diffusion de connaissances. Une partie fondamentale de l’expertise québécoise dans cette matière se trouve donc dans le réseau communautaire.

Tout comme le gouvernement du Québec, nous avons à cœur le bien-être émotif, relationnel et sexuel des jeunes de la province. Nous sommes extrêmement satisfaites de la réintroduction d’un programme d’éducation à la sexualité en milieu scolaire, ce que nous réclamions depuis plusieurs années. Nous le sommes d’autant plus que le contenu de cette formation - du moins ce qui a été rendu public - semble être basé sur une approche positive et globale de la sexualité des jeunes, dans le respect de leurs diversités.

Toutefois, à quelques mois de l’implantation du programme à l'échelle de la province, des questions de taille demeurent, pour lesquelles nous aimerions bien avoir des réponses.

  1. À notre connaissance, les organismes-experts dans ce domaine n’ont pas été consultés, ou leurs commentaires demeurent sans réponse. Aurons-nous une occasion de partager nos connaissances avec le Ministère avant qu’il n’en soit à l’étape “bilan”?

  2. Nous avons déjà signalé nos inquiétudes au Ministère sur les contenus présentés, notamment en ce qui concerne une invisibilité des diversités corporelles et cognitives et d’une séparation très binaire des genres dans les apprentissages. Ces diversités seront-elles représentées?

  3. Nous savons que l’impact du projet-pilote, jusqu’à maintenant, n’a pas été évalué. Est-ce que le programme sera mis en place à l’échelle de la province sans que nous ne connaissions sa réelle efficacité?

  4. Enfin, quel sera le budget consacré pour la mise en place de ce programme?

    • Les écoles sont déjà chroniquement sous financées et devront assurer entre 5 et 15h supplémentaires de cours par niveaux. Quelles ressources supplémentaires leurs seront offertes?
    • Il y a fort à parier qu’en raison de son expertise, le milieu communautaire recevra encore des demandes des milieux scolaires pour délivrer certains contenus du nouveau programme. Comment sera-t-il soutenu pour arriver à le faire?

Enseigner l’éducation à la sexualité, ça ne s’improvise pas. Ça demande des compétences particulières – il faut déjà être à l’aise avec le fait de parler de sexualité avec des jeunes, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Il faut aussi savoir de quoi on parle et comment en parler. Savez-vous comment fabriquer une digue dentaire, voire même, savez-vous ce que c’est? Savez-vous qu’un stérilet d’urgence en cuivre peut être posé jusqu’à 7 jours après un rapport sexuel à risque ? Connaissez-vous les types de contraception adaptés pour une personne qui prend de la testostérone? Êtes-vous formé pour accueillir le dévoilement d’un.e jeune qui a été agressé.e sexuellement? Dans un domaine aussi délicat, lorsqu’on n’est pas outillé, même si on a les meilleures intentions du monde, on peut parfois faire plus de tort que de bien.

Si le gouvernement veut outiller les jeunes afin qu’ils et elles vivent des relations égalitaires et épanouissantes, s’il veut contribuer à la lutte contre les agressions à caractère sexuel, le racisme, l’homophobie, le sexisme, la transphobie, le capacitisme et les autres formes de discrimination, alors il faut qu’il se donne les moyens de le faire.

Remettre en place un programme d’éducation à la sexualité dans les écoles, c’est formidable. Mais encore faut-il faut le financer.  Sinon, on en reste aux déclarations d’intention.

Aussi, afin que le retour de l’éducation à la sexualité dans les écoles ne soit pas un rendez-vous manqué et que ce programme fasse véritablement la promotion d’une sexualité saine et épanouissante en bénéficiant de toutes les expertises existantes, nous demandons à ce que:

  • Une formation obligatoire soit créée et dispensée à toute personne qui va être amenée à livrer le contenu du programme

  • Que le milieu communautaire, détenteur d’expertises aussi bien théoriques que pratiques sur l’éducation à la sexualité, soit consulté et contribue à l'évaluation et la mise sur pied du projet et de la formation

  • Que les sujets dont l’absence a été soulignée soient inclus dans le curriculum : sexualité et situation de handicap, identités trans et non-binaires, intersexuation, pratiques de sécurisexe inclusives des diversités, fluidité de l’orientation sexuelle, avortement (les mythes, les réalités), prévention de l'exploitation sexuelle, culpabilisation des victimes et déresponsabilisation des agresseur.e.s, consommation et sexualité, racisation et colonialisme, culture et sexualité, méthodes de contraception non-hormonales (stérilet, diaphragme), grossesse adolescente

  • Que l’approche basée sur la binarité des genres soit modifiée pour laisser place à la fluidité et à la créativité

  • Qu’un processus d’évaluation de l’impact de la formation sur les jeunes et leurs comportements soit mis sur pied, en partenariat avec un ou des groupes de recherche, par exemple la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM ou la Chaire de recherche du Canada en éducation à la santé.

 Vous pouvez vous aussi endosser ces revendicationsCe lien ouvre une nouvelle fenêtre. !

Une initiative conjointe de :

Signataires organisationels :

[ ZAA.CC ] Design web
AlterHéros
Centre de femmes l'Essentielle
Centre des femmes du Plateau Mont-Royal
Centre des femmes l'Héritage
Centre des femmes solidaires et engagées
Centre ressource pour femmes de Beauport
Centre ressources pour femmes de Beauport
Centre-femmes de Rimouski
Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles
Coalition d'aide à la diversité sexuelle de l'Abitibi-Témiscamingue
Collectif pour le libre choix de Sherbrooke
ESPACE Laurentides
Fédération des femmes du Québec
Femmes en Mouvement
Groupe d'action trans de l'Université de Montréal
Imagerie local des jeunes
La Marie Debout
Les ateliers SexURL
L'Euguélionne, librairie féministe
L'Intersection (Regroupement pour un centre féministe et antioppressif à l'Université de Montréal)
Maison des Jeunes de Bonaventure
Maison des jeunes de Coaticook
Regroupement des organismes ESPACE du Québec (ROEQ)
Réseau Action santé femmes (RQASF)
S.O.S. Grossesse
Seréna Québec
Sexplique
Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS-CSN)
Violence Info

Signataires individuel.le.s: 

 

Albe Guiral
Amélie Bleau
Amélie Renaud
Andréanne Leclerc
Anne-Claude Migeon
Annie Bergeron
Annie Lessard
Annie Pullen Sansfaçon
Audréanne Gagnon
Audrey Proulx -Cabana
Bianca Cadieux
Carole Jo
Carole Keough
Carole Martin
Carole St-Denis
Caroline Babin
Catherine Ladouceur
Charli Lessard
Charlotte Gilbert
Christine Belleau
Christophe Bedeaux
Danielle Couillard
Danielle Gouge
Denise Leclerc
Diane Parent
Dominic Beaulieu-Prévost
Dominique Bourassa
Dominique Dubuc
Dominique Tanguay
Dre Manon Leduc
Elena Waldispuehl
Élise Dagenais
Elsie Roy-Cormier
Emilie Cantin
Flavie Dufour
Florence Marsan
France Bourgault
Francine Chaîné
Françoise Susset, D. Ps., Institut pour la santé des minorités sexuelles
Frédérike Lemay-Borduas
Gabrielle Joncas-Brunet
Genevieve
Guillaume Perrier
Hélène Falardeau
Isabelle Fournier
Jacinthe Bhérer
Jacques Pétrin
Jade swan
Janelle LeBlanc
Jean-Francois Labrecque
Jean-Pierre Fecteau
Jessica Jodoin-Desjardins
Jocelyn Berube
Joël Castonguay
Josiane Loiselle-Boudreau
Josiane Roberge
Josianne Rinfret-Lamarre
Julie Descheneaux
Julie Drolet
Julie Santerre
Karine-Myrgianie Jean-François
Katia Gauthier
Katy Normand , sexologue
Kenny Bolduc
Kieffer
Laurie Pabion
LaurieCaroline
Li-Anne
Line Gendron
Lise Moisan
Lucie Bérubé
Lucie Deschenes
Lucie Gosselin
Lyanna Després
Manon Bergeron
Manon Boily
Marc-André Raymond, D.Ps
Marianne Rodrigue
Marie Josèphe Pigeon
Marie-Claude Theoret
Marie-Danièle Dussault
Marie-Édith Vigneau
Marie-Ève Desforges
Marie-France Allard
Marily Julien
Marjolaine Belleau
Martin Blais, Ph. D., sexologue
Maxime de Blois
Melissa Bourcier, Parent d'une jeune transgenre en 5e année du primaire
Myriam Morissette
Nathalie cretr
Pascaline Lebrun
Pierre Gauthier
Pierre Pomerleau
Raphaelle Nault
RENÉE COULOMBE
Renee Dufour
Sarah Martin-Roy
Sophie de Cordes
stefani gervasi
Stéphanie Joes
Stéphanie Martel
Suzie Poulin
un.e employée du CIUSSSTR
Valérie Turcotte
Véronique Bisson
Véronique Pronovost
Alexander Bardier
Alexandra Manseau
Allen Simard
Andréanne Leclerc
Andréanne Ouellet
Andrée-Anne Côté
Annabelle guimond-simard
Anne-Frederique Fournier
Ann-Sophie Caouette
Ariane Dallaire
Camille Comeau
Camille Toffoli
Carinne
Caroline Jacquet
Caroline Roy-Blais
Catherine Charron
Catherine Couture
Chantale
CHRISTINE CÔTÉ
Corinne Coquillat
Corinne Tétreault
Cynthia
Cynthia Perreault
Cynthia-ann lecompte
Daniel Tétreault
Danielle Chénier
Daphnée Thivierge
Eden Fournier
Éliane Gagné-Deguire
Éloïe Tremblay St-Jean
Fabienne Mathieu
Fany Vincent
Florence Valiquette-Savoie
Francisco Sottolichio
Gaëlle Graton
Guillaume Baron
Héloïse Le Goff
Isabelle Leblanc
Isabelle lecours
Jade Laplante
Janick gravel
Jérémie Vézina
Jessica Payeur
Jessica Tessier
jinny dufout
Johanne Bilodeau
Jonathan Bélisle
Julie Drolet
Julie Ulric
Juliette Leblanc
Kadi Diop
Kathleen
Katia Pépin
Kim Forget-Desrosiers
Kyana
La Marie Debout
Laurence Lemieux
Laurie
Laurie-Anne Charland
Louise Krauth
Lucie Piché
Lynda parent
Lysiane Bédard
Maki Montminy
Manon Brunelle
Mariane Gilbert
Marianne Prairie
Marie-Ève Blais
Marie-laurence Dion
Marie-Michèle Dubeau
Marie-Pier Girard
Marilène Berthiaume
Marilyse Hamelin
Maurane Gauthier
melanie lebrun
Melissa
Mélissa Denault
Myriam Audrey Beaulieu
myriam daigneault
Myriam Himbeault
Nathalie Igonène
Nicholas Boucher Bégin
Nicole Boudreau
Patricia Clermont
Rachel Mayrand
Rachel Mayrand
Rodolphe Gagnon
Sabrina Rehel
Samuel Doiron
Sandie Barrière
Sandrine Lizotte
Silvie lemelin
Stéphanie Collard
Stéphanie Dufresne
Stephanie st-cyr
Thalie Keklikian
Violence Info
William S. Messier
Zahra Badaroudine

 

 

 

Date de dernière modification : 20 février 2017

Imprimer S'abonner au flux RSS Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn

Un commentaire pour Retour de l’éducation à la sexualité à l’école

  1. Le , Marie-Ève Blais a écrit :

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*

*