Des organismes dénoncent l’incohérence du gouver…

Communiqués de presse
LOGOS FQPN-ARCC.

English follows...

Des organismes canadiens qui travaillent en santé sexuelle et reproductive dénoncent l’incohérence du gouvernement Conservateur Canadien  en matière de santé des femmes

Montréal, le 9 octobre 2013 – Suite aux déclarations faites la semaine dernière par le Ministre des affaires étrangères John Baird et par le Ministre du développement international Christian Paradis, des groupes canadiens qui travaillent en santé sexuelle et reproductive s’interrogent sur l’engagement réel du gouvernement conservateur en matière de santé des femmes au niveau international.

En effet, fin septembre, M. Harper et son gouvernement ont voulu réaffirmer leur position de leader international en santé des femmes en soulignant les fonds investis par le Canada dans le domaine de la santé des mères, des nouveaux nés et des enfants et en prenant position contre les mariages forcés des jeunes filles et contre le viol comme arme de guerre.

Pourtant, ce même gouvernement refuse toujours de soutenir l’accès à l’avortement dans les pays en développement, même en cas de viol et de mariage forcé. Et ce alors qu’on sait qu’une jeune fille a plus de risque de mourir en couches qu’une femme adulte, que 47 000 femmes meurent chaque années des suites d’un avortement clandestin et que des millions d’autres sont blessées et mutilées à cause des mauvaises conditions dans lesquelles se déroulent l’intervention.

«Comment croire à une réelle préoccupation du gouvernement pour la santé des femmes au niveau international, alors qu’il refuse de soutenir un service de base, reconnu comme un élément fondamental du droit à la santé par le Rapporteur spécial de l’ONU? » s’interroge Joyce Arthur, Directrice de la Coalition canadienne pour le droit à l’avortement. « Nous avons besoin de politiques cohérentes. »

Les femmes et les jeunes filles ont des besoins spécifiques en matière de santé sexuelle et reproductive et l’accès à des services d’avortement légaux et sécuritaires est aussi important que l’accès à la contraception ou à des services périnataux de qualité.

« Au Canada, nous avons lutté et continuons de le faire pour que toutes les femmes aient accès à des services de santé sexuelle et reproductive adaptés à leurs besoins. Nous sommes aussi solidaires des femmes à travers le monde. C’est pourquoi nous demandons avec insistance au Gouvernement Canadien de laisser de côté les postures politiques et idéologiques et de mener des actions concrètes, afin de devenir, réellement, un leader international en matière de santé des femmes » déclare Sophie de Cordes, coordonnatrice de la Fédération du Québec pour le planning des naissances.

Canadian organizations working in sexual and reproductive health denounce the inconsistency of Canada’s Conservative government regarding women's health

 Montreal, October 9, 2013 – Following the statements made last week by the Minister of Foreign Affairs John Baird and International Development Minister Christian Paradis, Canadian groups working on sexual and reproductive health question the genuine commitment of the Conservative government's Women's Health foreign policies.

In late September, Stephen Harper and his government tried to reaffirm their international leadership in women's health by pointing to the funds invested by Canada in the health of mothers, newborns and children, and taking a position against forced marriages of girls and rape as a weapon of war.

Yet this same government refuses to support or fund access to abortion in developing countries, even in cases of rape and forced marriage. It is well documented that girls are more likely to die in childbirth than adult women, that 47,000 women die each year as a result of unsafe abortion, and millions more are injured and mutilated by the poor conditions associated with the intervention.

“How can we take seriously the government’s concern for the health of women internationally, while it refuses to fund a basic service that is integral to the right to health, as recognized by the Special Rapporteur of the UN? "asks Joyce Arthur, Executive Director of the Abortion Rights Coalition of Canada. “We need consistent policies around women's health.”

Women and girls have special needs in reproductive and sexual health, and access to legal and safe abortion is as important as access to quality contraception and safe childbirth services.

"In Canada, we have fought for all women to have access to sexual and reproductive health services tailored to their needs, and will continue to do so. Likewise, we stand in solidarity with women around the world. We urge this government to put aside political and ideological posturing and take concrete steps to truly become an international leader in the field of women's health," says Sophie de Cordes, spokesperson for the Quebec Federation for Planned Parenthood.

Sophie de Cordes, Fédération du Québec pour le planning des naissances/ Quebec Federation for Planned Parenthood (514-866-3721, poste 1803)

Joyce Arthur, Coalition pour le droit à l’avortement au Canada/ Abortion Rights Coalition of Canada (604-351-0867)

Appuyées par/ Joigned by:

  • Action Canada for Population and Development (ACPD) / Action Canada pour la population et le développement
  • AGIR Outaouais
  • À La Source Sept-Îles
  • Alliance femmes handicapées du Québec
  • BC Federation of Labour
  • Birth Control and Sexual Health Centre
  • Brampton Women’s Clinic
  • Canadian Federation of Medical Students
  • Catholics for Choice – Canada
  • Central Toronto Community Health Centres
  • Centre des femmes de Montréal / Women’s Centre of Montreal
  • Centre des femmes de Verdun
  • Centre Info-Femmes
  • Coalition des familles homoparentales/ LGBT Family Coalition
  • Coalition ontarienne pour les cliniques d’avortement/Ontario Coalition for Abortion Clinics
  • Collectif pour le Libre Choix de Sherbrooke
  • ConcertAction Femmes Estrie
  • Confédération des syndicats nationaux (CSN)
  • Conseil régional FTQ Montréal métropolitain
  • Fédération canadienne des femmes diplômées des universités
  • Grossesse secours
  • Humanists, Atheists, and Agnostics of Manitoba
  • Institute for International Women's Rights – Manitoba
  • Kamloops Centre for Rational Thought Society
  • La Clinique des femmes de l'Outaouais
  • La Collective des femmes de Nicolet et région
  • Le Centre de santé des femmes de Montréal
  • L'R des centres de femmes du Québec
  • Medical Students for Choice, Northern Ontario School of Medicine chapter
  • Medical Students for Choice, University of Toronto chapter
  • Medical Students for Choice, University of Western Ontario chapter
  • OPSEU Provincial Women's Committee
  • Parti Socialiste de l’Ontario
  • PEI Abortion Rights Network
  • Regroupement de femmes de l’Abitibi-Témiscamingue
  • Regroupement québécois des centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, RQCALACS
  • Réseau québécois d’action pour la santé des femmes
  • Saskatchewan pro-choice Network
  • SOS Grossesse
  • Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine
  • Table de concertation de Laval en condition féminine
  • Unifor Local 27 (London)
  • Voices for Choice – NL

Date de dernière modification : 17 octobre 2013

Imprimer S'abonner au flux RSS Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*

*