Décès du docteur Henry Morgentaler

La FFQ et la FQPN saluent la contribution de cet allié du libre choix

Communiqués de presse

Montréal, 29 mai 2013 – Nous apprenons aujourd’hui le décès du docteur Henry Morgentaler, un allié des femmes dans la lutte pour le libre choix et un des acteurs clés du jugement rendu par la Cour Suprême en 1988 déclarant invalides les lois criminalisant l’avortement au Canada.

 Aujourd’hui, la société perd un allié de la lutte des femmes pour le libre choix, le contrôle de leur corps et de leur propre vie. Tout au long de sa carrière, le docteur Morgentaler s’est battu et n’a pas hésité à prendre des risques personnels allant jusqu’à défier les autorités pour défendre ses convictions. « Il a permis à une génération de femmes de savoir qu'elles disposaient d’options légales et sécuritaires pour interrompre une grossesse non désirée » souligne Mme Alexa Conradi, présidente de la FFQ. Pouvoir choisir d’avoir ou non des enfants, donc avoir le droit de disposer de son propre corps, est au cœur du droit des femmes à l’égalité.  

La lutte pour libre choix n’est pas terminée et une nouvelle génération de féministes regroupées et actives continue à livrer ce combat pour le libre choix. «  Nous aurions voulu qu'il puisse partir sachant que la question est réglée, mais nous constatons que les milieux anti-choix sont très actifs au Canada et au sein du Parlement pour empêcher l’accès à un avortement libre et gratuit (pensons à l’Île-du-Prince-Édouard) ou pour recriminaliser l’avortement » affirme Sophie de Cordes, coordonnatrice de la FQPN. Être pro-choix, c’est revendiquer une meilleure information par rapport à la sexualité et à la reproduction, afin de favoriser des relations respectueuses, épanouissantes et consenties et de limiter les risques de grossesse non désirée.

En cette journée de deuil, nos pensées vont à la famille et aux proches du docteur MorgentalerCe lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Date de dernière modification : 12 juin 2013

Imprimer S'abonner au flux RSS Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*

*