Positions, positions, positions!

«Une bonne position sexuelle est une position qui est confortable, qui vous permet de faire ce que vous voulez faire et de toucher les parties de votre partenaire ou de vous-mêmes que vous voulez toucher. »

Voici quelques-unes des positions décrites dans le livre Ultimate guide to sex and disability. Ce pourrait être une source d’inspiration pour vos moments sexys.

  1. Le/la partenaire sur le dessus

« Si l’un.e des partenaires a plus de force physique et de contrôle de ses mouvements  que l’autre, ça peut faire du sens qu’il/elle s’installe par-dessus l’autre personne, qui reste alors allongée sur le dos ou sur le côté »

Certaines personnes pensent qu’être « au-dessus » est un signe de supériorité ou de contrôle, mais il est tout à fait possible pour la personne qui est  « en dessous » d’avoir du contrôle, qu’il s’exerce de façon verbale ou non verbale. Quelque chose d’aussi subtil qu’un froncement de sourcil ou un regard appuyé peut inciter le/la partenaire à intensifier la pression, faire les choses différemment ou autre.

Il y a des objets qui peuvent améliorer le confort en cas de douleurs ou de raideurs. Il est possible par exemple de placer un coussin ou deux sous les genoux, afin d’alléger la tension dans les jambes. Ou de rouler une serviette et de la placer sous les reins pour ne pas avoir mal au dos. Ce ne sont que quelques idées, il faut tenter l’expérience avec différents types de support jusqu’à ce qu’on trouve ce qui nous convient le mieux. La personne qui est « en dessous » – si elle le peut/veut- peut aussi placer ses genoux sur la poitrine du /de la partenaire, ou par-dessus ses épaules. Cela permet une pénétration plus profonde et un meilleur accès au clitoris et à la région génitale.

Illustration de Fiona Smyth tirée du livre Ultimate guide to sex and disability représentant deux personnes en train de faire l'amour dont une allongée sur le dos et soutenue par des coussins

Illustration de Fiona Smyth dans le Ultimate guide to sex and disability

  1. Dans un fauteuil roulant!

 «Le sexe en fauteuil offre l’avantage de la rapidité si vous n’avez de temps que pour une « petite vite ». Même pas besoin de se déshabiller! »

Quelques considérations sur le sexe en fauteuil : si c’est une chaise manuelle ou si les accoudoirs sont amovibles, il est possible de les surélever ou de les enlever afin que la personne qui est plus mobile puisse vous chevaucher. Celui ou celle qui est « au-dessus » peut aussi bien se mettre de face que de dos, ce qui offre une alternative à la position de la levrette. La personne dans le fauteuil peut aussi avancer le bassin pour faciliter le toucher ou la pénétration. C’est aussi une bonne position pour recevoir du sexe oral.

Illustration de Fiona Smyth tirée de Ultimate guide to sex and disability représentant deux personnes en train de faire l'amour, une assise sur un fauteuil roulant et l'autre la chevauchant de face.

Illustration de Fiona Smyth dans le Ultimate guide to sex and disability

  1. Couché.e sur le coté

Dans un lit, les possibilités de positions pour faire l’amour sont tellement nombreuses! L’une d’elle consiste à rester couché.e sur le côté, ce qui est particulièrement pratique pour les personnes qui ont un cathéter avec une poche de jambe. C’est aussi une position avantageuse pour les personnes qui ont des douleurs dans les hanches ou les articulations parce que ça permet de ne pas mettre trop de poids ou de pression sur les jambes. Cette position est aussi plus facile que le missionnaire (couché.e.s l’un.e sur l’autre, face à face) ou la levrette (à quatre patte avec l’autre personne en arrière) pour ceux et celles qui ont les muscles ou les tendons des hanches ou des jambes plus courts.

illustration de Fiona smyth tirée de ultimate guide to sex and disability représentant deux personnes en train de faire l'amour allongées dans un lit sur le coté.

Illustration de Fiona Smyth dans le Ultimate guide to sex and disability

La question de l’angle-

Avec la position couchée sur le côté, la question de l’angle est importante. Pour une pénétration (que ce soit avec la main, un dildo ou un pénis) on peut soit se placer en cuillère, soit dans une sorte de T avec chaque personne dans un axe du lit différent. On peut aussi s’installer face à face pour de la masturbation mutuelle avec les mains ou des jouets, ou même une pénétration. Il y a aussi le fameux 69 dans lequel on se fait face mais tête-bêche pour du sexe oral différé ou simultané.

Il y a plein de façons de détourner de leurs usages traditionnels des meubles ou des produits de la vie courante à des fins sexuelles.  Un lit, une chaise, un coussin, un piano ou autre peuvent aider à trouver des positions qui soient plus confortables et appréciables. Certains produits sont vendus avec l’objectif spécifique d’aider à se positionner pendant le sexe : le Sling par exemple, ou des coussins spéciaux qui peuvent servir autant pour la vie sexuelle que pour aider à se placer de façon confortable pour lire ou travailler au lit. Ces produits sont toutefois assez dispendieux et selon le Ultimate guide to sex and disability, ils ne sont pas toujours de la meilleure qualité et peuvent facilement se déchirer.

Pour en savoir plus, consultez « Pleasure abble, sexual device manual for persons with disabilities »

Les possibilités en termes de positions sexuelles sont infinies! On vous a juste partagé quelques exemples tirés de ce livre fantastique qu’est le Ultimate guide to sex and disability, et on espère que ça va contribuer à alimenter aussi bien vos réflexions que vos actions. La chose la plus importante est de s’assurer que vous et votre/vos partenaires sexuels soient à l’aise tout au long -à communication!

Puis si jamais vous n’êtes pas confortable, essayez d’imaginer ce qui pourrait aider à améliorer votre position. Dans le doute, ayez toujours des coussins et des couvertures extra à portée de la main pour les ajustements de dernière minute!

Post de Aimee Louw inspiré par le livre « The Ultimate Guide to Sex and Disability: For All of Us Who Live with Disabilities, Chronic Pain, and Illness» (2007) par Miriam Kaufman , Cory Silverberg , Fran Odette

Mardi après-midi: un moment parfait pour…

Trouver les muscles de votre plancher pelvien!

Vous vous demandez comment augmenter votre plaisir tout en étant connecté.e avec les processus physiologiques de l’excitation? Cette astuce, qui s’adresse aux personnes avec un vagin, est pour vous!

Les muscles du plancher pelvien se contractent avec l’orgasme. C’est eux qui interviennent dans la régulation du flot d’urine, l’accouchement et l’éjaculation. Prendre conscience de ces muscles et les renforcer peut permettre d’améliorer la jouissance, de mieux contrôler la miction, d’éjaculer et faciliter l’accouchement.

Comment ça marche?

1.Pour apprendre à reconnaître ces muscles, vous pouvez retenir le flot d’urine lorsque vous êtes aux toilettes

2. Lorsque vous vaquez à vos occupations mondaines ou que vous êtes dans le transport en commun ou au travail, contractez et relâchez ces muscles le plus rapidement possible, confortablement, pendant 10 secondes.  (Ce sera notre petit secret:)

3.Répétez l’exercice de 2 à 30 fois.

Ces exercices ne devraient pas être douloureux. Si vous ressentez un inconfort, s’il vous plaît, arrêtez. <3

=> Ces exercices se nomment les exercices de Kegel

=> Ils peuvent aider à diminuer l’incontinence et à augmenter le plaisir sexuel

=> Quand on parle de plaisir sexuel, il n’y a pas de recette miracle qui fonctionne à tous les coups .

Pour certaines personnes, renforcer le plancher pelvien peut être une avenue. Mais il existe d’autres trucs et astuces pour répondre à la diversité des besoins et des gens. Continuez à suivre les posts d’ACSEXE+ ! <3

Source: Ultimate Guide to sex and disability

Le sexe n’a pas besoin d’être de la gymnastique

Ce samedi soir, accompagné.e ou solo, rappelez-vous de ces mots… “Le sexe n’a pas besoin d’être de la gymnastique”. (Ultimate guide to sex and disability).

Il y a différentes manières de vivre la sexualité et les relations intimes, différents niveaux d’activité physique, d’énergie. Il est possible d’aimer faire des acrobaties au lit, et si ça vous tente allez-y, mais c’est aussi possible de prendre ça plus relax!

Trop de pression à la  performance ==> sexe pas le fun.
Et le sexe, ça doit avant tout être le fun!

<3 <3 <3

Mythe ou réalité?

Il y a plusieurs types de sensations, de plaisirs, d’orgasmes. On ne les connait pas tous, et certains nous paraissent interdits en raison des tabous qui entourent la sexualité. Parlons-en!

Le rôle des fantasmes dans le plaisir physique

“L’éjaculation et l’orgasme sont [considérés comme] synonymes alors que ce sont deux processus et expériences différents” (Ultimate Guide to sex and disability)

Et oui, il est possible d’avoir un orgasme en stimulant un endroit du corps éloigné des organes génitaux! Une expérience avec laquelle certaine personnes atteintes de paralysie sont familières.

“Il existe plusieurs types d’orgasmes; certains sont provoqués par le fantasme uniquement. Certaines femmes qui ont une lésion de la moelle épinière peuvent avoir une réponse orgasmique sans aucune forme de simulation physique…Bien que ce ne soit pas commun, il est important d’être conscient.e de cette possibilité.” ( Ultimate Guide to sex and disability)

Pour certain.es, une caresse derrière l’oreille peut être une expérience orgasmique. Pour d’autres, une stimulation adéquate des mamelons peut provoquer la jouissance. Pour d’autres encore, ce sera un massage de tête!

Le plaisir physique est intimement lié à nos pensées et à nos fantasmes. Avec un peu d’ouverture et d’exploration, nous sommes capables d’éprouver du plaisir – et même des orgasmes – en stimulant des parties très diverses du corps, ou seulement grâce à notre imagination ou nos fantasmes.

Il existe de nombreux types d’orgasmes et tout autant de façons de les provoquer. Pourquoi se limiter à un type de stimulation, rapide et en-dessous de la ceinture ?

Dans nos corps, dans nos esprits, l’orgasme et le plaisir peuvent être n’importe où.

Post de Aimee Louw inspiré par le livre « The Ultimate Guide to Sex and Disability: For All of Us Who Live with Disabilities, Chronic Pain, and Illness» (2007) par Miriam Kaufman , Cory Silverberg , Fran Odette

Excitation et réponse sexuelle

Pouvez-vous faire la différence entre ce qui vous excite et la manière dont vous y réagissez?

Du frisson au gémissement, du sourire aux papillons dans le ventre, il y a mille et une façons de répondre à l’excitation sexuelle! L’excitation et la réponse sexuelle sont deux choses différentes. Les auteur.e.s de Ultimate Guide to Sex and Disability nous conseillent de “porter attention à la fois à ce qui nous excite physiquement et mentalement”.

Portons attention à ce qui nous excite, à nos fantasmes, et aussi à la manière dont nos corps réagissent. 

Nous avons tou.te.s une façon unique de répondre à l’excitation. Faisons-nous confiance et laissons-nous aller!

Post de Aimee Louw inspiré par le livre « The Ultimate Guide to Sex and Disability: For All of Us Who Live with Disabilities, Chronic Pain, and Illness» (2007) par Miriam Kaufman , Cory Silverberg , Fran Odette